Présentation/Programme d'Appui à la Productivité des TPE/PME


Présentation Générale


Le projet a pour but de contribuer à la création de valeur, d’emplois décents et de croissance en Côte d’ivoire. Il intègre une politique du genre en sélectionnant systématiquement au moins 35% de bénéficiaires parmi les femmes. Ainsi, il contribuera à l’amélioration de la qualité de l’emploi de 800 employés des TPME (dont au moins 280 femmes, soit 35% des bénéficiaires) d’une part, et 400 travailleurs des TPE (dont au moins 120 femmes, soit 35% des bénéficiaires) d’autre part. Parallèlement, il favorisera la création de 700 nouveaux emplois (dont au moins 245 femmes, soit 35% des bénéficiaires) au sein de 500 TPME tandis que 200 TPE bénéficiaires du projet en créeront 350 (dont au moins 123 femmes, soit 35% des bénéficiaires).
En définitive, à l’issue des 24 mois, le présent projet favorisera l’amélioration de 1 200 emplois dont au moins 400 femmes soit 35% des bénéficiaires et permettra la création de 1050 nouveaux emplois dont au moins 368 postes pour des femmes, soit 35% des bénéficiaires.

Ces performances seront induites, d’une part, par le :
1.renforcement et l’amélioration de l’offre de service de l’Agence CI PME aux PME
2.renforcement des capacités techniques et opérationnelles de celle-ci.
3. l’appui à « Dream Factory », l’incubateur de l’Agence CI PME dont le rôle est de favoriser la creation de Startup ainsi que l’accéleration des projets d’entreprise. L’appui à l’incubateur permettra d’accélerer la formalisation des projets des TPME et améliorer la performance des entreprises accompagnées dans le cadre du projet .

home_congress_post1

En ce qui concerne le renforcement des capacités des acteurs, le projet va soutenir, d’abord, la mise en œuvre de l’offre de service existante à travers l’identification du gap entre les formations existantes et celles nécessaires menées avec l’aide de consultants internationaux et nationaux. Ce qui conduira au transfert de compétences vers 18 formateurs issus de l’Agence CI PME et de sa Plateforme de compétence, dont 6 femmes qui, à leur tour assureront la formation de 1000 personnes (dont 350 femmes) au bénéfice de 500 TPME.

Ensuite, à l’issue d’une étude sur les obstacles à la croissance des TPME diligentées par l’Agence CI PME dont l’objectif est de déterminer le type de formations additionnelles dont les TPE/ PME ont besoin pour soutenir leurs ambitions de croissance permettra de développer davantage les services existants et une nouvelle offre de services pour les TPE/PME.

L’étude consistera à recueillir des données secondaires, faire du Benchmarking au sein des entreprises de références mondiales, faire une revue de littératures sur les clés des performances des TPE/ PME, faire des interviews avec les dirigeants de TPE/PME, des focus group et un sondage pour dresser le portrait des formations et services que l’Agence devra développer pour renforcer les services existants. L’étude sera menée pendant la première année du projet et permettra de développer pour la deuxième année les nouveaux services Il est donc attendu, pour ce faire, que 12 formateurs dont 4 femmes voient leurs capacités renforcées par des consultants aussi bien sur les contenus des services existants que sur ceux des nouveaux services. Le recrutement des consultants se fera conformément au code de passation des marchés publics en Côte d’ivoire. Ce code s’impose à tous les organismes publics, il indique les critères et les étapes pour passer un marché.

home_congress_post1

La passation des marchés est effectuée sous la supervision de la Direction des Marchés Publics (DMP) (www.marchespublics.ci) et l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP). Il s’agit de deux structures de l’Etat de Côte d’Ivoire qui sont indépendantes de l’Agence CI PME et qui veillent au respect de l’éthique dans la passation des marchés entre les organismes publics et un tiers.
Les formateurs du guichet des services de l’Agence CI PME ayant reçu la formation sur les nouveaux services seront capables de former 500 personnes (dont 175 femmes, soit 35% des bénéficiaires). Parallèlement à cela, 200 TPE en voie de formalisation seront accompagnées depuis les phases de formalisation jusqu’à la croissance (formation, appui-conseil, coaching). En effet, en Côte d’ivoire 70% des entreprises créées font faillite avant la troisième année d’exercice. L’objectif de l’accompagnement des 200 TPE est donc de leur permettre de se stabiliser et de créer des emplois décents au-dessus de la moyenne nationale sur 400 TPE touchées au travers d’une campagne de sensibilisation pour laquelle 1000 brochures seront conçues par l’Agence CI PME sur les procédures et le processus de formalisation. Le matériel de communication issu du centre de reprographie de l’Agence CI PME permettra d’informer environ 1000 personnes sur les avantages sociaux et fiscaux de la formalisation de leurs activités.

Et enfin, les contenus des services existants et nouvellement développés seront structurés en catalogue et guide/répertoire de sorte à assurer une meilleure publicité et transparence des offres de l'Agence Côte d’Ivoire PME auprès des acteurs de l’écosystème. Le tout sera diffusé et accessible via les ressources numériques et outils technologiques (site web, réseaux sociaux) de l’Agence CI PME. Un consultant sera recruté pour soutenir l’équipe technique de l’Agence CI PME pour la phase de conception ensuite les équipes de l’Agence vont assurer au quotidien les mises à jour et l’animation des canaux de diffusion de l’information.
Pour ce qui est de l’appui à « Dream Factory », l’incubateur de l’Agence CI PME, il s’agit de renforcer et soutenir l’écosystème entrepreneurial des start-up en Côte d’Ivoire. Pour ce faire, le projet commanditera un mapping des incubateurs et services aux start-up existants en Côte d'Ivoire y compris une analyse des besoins en renforcement de capacités de l'incubateur de l’Agence CI PME à Abidjan et les avantages comparatifs. Sur cette base, il sera développé, dans un premier temps, un répertoire avec tous les services pour les start-up en Côte d'Ivoire (y compris dans les différentes phases : pré-incubation, incubation, accélération) visible et accessible sur les ressources numériques et outils technologiques (site web, réseaux sociaux) de l’Agence CI PME. Puis, dans un second temps, les prestations de consultants nationaux et internationaux seront sollicitées pour développer ou améliorer, deux services pour des start-up dans l'Incubateur de l'Agence CI PME. Les agents de l’Agence CI PME seront formés sur les nouveaux services. Ensuite, à leur tour, ils feront bénéficier à au moins 12 startup de leurs compétences nouvelles acquises. Egalement, pour assurer la pérennité des acquis de ce projet, il est nécessaire que l’Agence CI PME puisse renforcer les capacités de ses agents et mettre en place un outil efficace de suivi-évaluation des services rendus aux bénéficiaires.
C’est pourquoi, d’un côté, un système de suivi-évaluation pour l'Agence CI PME y compris pour le Centre d'Intelligence d’Affaires sera développé avec l’appui de consultants nationaux et internationaux et transféré vers l’équipe de l’Agence CI PME qui à son tour assurera la tâche de suivi-évaluation du projet notamment l’incidence du projet sur les indicateurs de performance identifiés dans le cadre logique. Ce faisant, les résultats et les performances du projet et plus largement des actions de l’Agence seront communiquées à travers une stratégie et des outils appropriés.
L’effet escompté est non seulement de rendre compte fidèlement de la mise en œuvre du projet mais aussi et surtout de se servir des données collectées pour faire un plaidoyer auprès des décideurs publics dans le sens de la promotion de secteur privé en général et de la promotion des PME en particulier. D’un autre côté, l’Agence à travers ce projet, va challenger ses propres services et pratiques dans un esprit d’amélioration, d’adaptation et perfectionnement. Ainsi, avec l’aide de consultants nationaux et internationaux, le modèle d’affaire de son Guichet de services aux PME sera scanné et bénéficiera de l’assistance technique d’un consultant pour opérationnaliser les recommandations issues de l’étude. Dans le même temps, 12 personnes de son staff verront leurs capacités renforcées en matière de diagnostic d’entreprise et effectueront avant la fin du projet le diagnostic et l’accompagnement de 60 TPE/PME dirigées par des femmes et issues du cluster de l’agro transformation, Ce secteur représente l’un des grappes d’excellence identifiés par le gouvernement ivoirien comme pouvant entrainer une transformation structurelle de l’économie ivoirienne.
Et pour terminer, le projet permettra à l’Agence d’offrir des services de formation ouverts à distance à travers le développement d’une plateforme de formation à distance (E-learning) permettant aux dirigeants des PME de participer aux sessions de formation administrées depuis Abidjan. Pour ce faire, le projet équipera et aménagera des salles en conséquence.